Refuge fermé le 16 mars

Le refuge sera exceptionnellement fermé samedi 16 mars prochain.

Merci de votre compréhension 😺

 

Publicités

Nouveaux horaires du refuge !

Vous pouvez toujours venir nous voir chaque samedi dès 14h mais le refuge fermera désormais ses portes à 17h au lieu de 17h30.

L’occasion de rappeler qu’une adoption prend du temps :

  • A votre arrivée, vous rencontrez les bénévoles qui vous posent des questions afin de cerner votre demande, vos attentes, votre situation.
  • Puis vous êtes informés sur les conditions d’adoption que nous proposons.
  • S’en suit, en fonction du nombre de visites, la rencontre avec les chats sur place.
  • Et enfin, si l’adoption se confirme, plusieurs minutes sont dédiées à l’administratif.

Une question ? N’hésitez-pas à nous contacter par mail !

Appel aux dons

Pour aider nos petits pensionnaires du refuge, nous faisons appel à votre générosité.
En effet, en ce début d’année, nous avons grand besoin :
 
° de nourriture : des boîtes de pâtée (de préférence des terrines, peu importe la marque) ainsi que de La vache qui rit.
 
° de sacs de litière
 
° et des produits d’entretien : eau de javel, sacs poubelles, lessive…
 
N’hésitez-pas à déposer ce que vous pouvez au refuge.
 
Merci par avance de votre aide et de partager autour de vous !

Un mot pour Gaby et les autres…

Gaby-M4
Le plus difficile quand on est bénévole dans un refuge, c’est de voir partir des chats, parfois jeunes, au passé souvent difficile et pourtant si gentils envers l’Homme… Parfois on se sent spectateurs de ces petits vies qui n’ont pas eu de chance. On se dit qu’ils méritent mieux… qu’ils méritaient mieux.
 
Gaby faisait partie de ceux-là.
 
Et en même temps, on a quand même envie de se dire qu’on leur a apporté de quoi dormir au chaud, de quoi manger, de quoi boire, des caresses, de l’attention, de l’amour… On est quand même un peu acteurs. Du moins, on essaie.
 
Gaby aura été aimé.
 
Alors non, on ne remplace pas un foyer, une famille… Mais on compense. Ca peut être pire. Ca peut être mieux. En attendant, on fait ce qu’on peut.
 
J’ai la gorge serrée en écrivant ces mots, les yeux humides à la simple pensée que tu n’es plus parmi nous. Tu étais un petit chat extrêmement aimant, une boule de demande d’attention pleine de ronrons. Malheureusement la santé n’a pas suivi. Ton envie d’être aimé n’a pas suffit à te sauver. On ne peut rien faire contre la maladie. Alors on t’a accompagné jusqu’au bout, comme à chaque fois, chaque terrible fois qu’il faut mettre un terme aux souffrances de l’un de vous.
 
Vous, ces chats abandonnés que vous soyez chatons, adultes ou seniors. Sachez qu’on ne vous oublie pas. Vous faites partie de l’histoire du refuge et de tous les bénévoles qui oeuvrent, jour après jour, à vous rendre la vie un minimum agréable, pour vous donner un semblant de vie de famille. Une famille au sein de laquelle vous resterez, à jamais, celle du RRPC.

Au revoir Macao

Macao
Ce soir, nous tenions à vous partager avec beaucoup d’émotion le départ de Macao, adopté chaton au refuge.
 
Ses propriétaires ne souhaitant plus de lui, nous avons récemment dû intervenir afin d’éviter que Macao ne reste dehors livré à lui même. Peu de temps après son retour au refuge, nous avons découvert qu’il souffrait d’une pathologie cardiaque.
Une visite vétérinaire auprès d’un spécialiste en cardiologie a été effectuée et, malheureusement, le pronostic sombre nous laissait peu d’espoir, la pathologie étant à un stade avancé.
Après discussion avec l’équipe vétérinaire, un traitement médicamenteux de soutien a été mis en place et nous avons pris la décision de placer Macao en famille d’accueil, la vie en refuge n’étant plus possible pour lui.
Hélas, après une énième crise, nous avons dû nous résoudre à le laisser partir pour abréger ses souffrances.
 
Nous tenions à remercier Marie pour lui avoir permis de passer ces derniers moments au sein d’un foyer chaleureux et aimant.
Merci à nos bénévoles Sylvie, Claire et Martine qui se sont investies dans ce sauvetage.
Et merci à Véronique et Chrystel qui, dans l’urgence, ont été présentes et ont accompagné Macao afin qu’il parte entouré d’amour.
 
La vie est parfois injuste, tu étais tellement gentil et reconnaissant Macao !
Tu es parti trop tôt…